Qu’est-ce qu’un casque de moto demi-jet ?

Chaque motocycliste est bien conscient que la sécurité est un aspect fondamental auquel il faut accorder une grande attention. Sur la route, il est très important non seulement de respecter le code de la route, mais aussi de disposer des accessoires nécessaires pour garantir un haut niveau de protection. Les combinaisons de protection spécifiques équipées de coudières, de genouillères et de protections dorsales sont certes une solution efficace, mais surtout adoptée par ceux qui possèdent une moto de sport. L’accessoire commun à tous les motocyclistes, quel que soit le déplacement du véhicule, est sans aucun doute le casque. L’utilisation de cette dernière est exigée par le Code de la route pour la conduite de tous les types de motocyclettes et est essentielle pour protéger la tête en cas d’accident malheureux. Bien sûr, il existe différents types de casques pour motos et scooters, chacun avec des caractéristiques spécifiques en termes de taille, de structure et de matériaux.

Par conséquent, lorsque vous choisissez le bon casque, de nombreux facteurs entrent en ligne de compte, en premier lieu, le type de véhicule à moteur que vous possédez. Sur cette page, nous n’examinerons que les casques demi-jet (comme celui de la photo ci-dessus). Ce type est l’un des plus répandus, en particulier pour les scooters et les petites motos, et présente des différences techniques importantes par rapport aux casques intégraux et modulaires. Bien que très similaires aux modèles à jet, qui offrent une protection jusqu’aux joues mais ne couvrent pas la mâchoire, la mâchoire et le nez en cas d’impact, les modèles à demi-jet se caractérisent par l’absence de protection des joues et une couverture plus basse au niveau de la nuque. La petite taille permet une plus grande mobilité de la tête et peut être un avantage, surtout dans le trafic urbain, même s’il ne faut pas oublier qu’ils offrent un niveau de protection inférieur. Un élément commun entre les deux modèles, le jet et le demi-jet, est la présence d’une visière avant pour protéger de l’air et permettre au centaure une vue parfaite.

Homologation du casque

Lorsqu’il s’agit de choisir le casque qui convient à vos besoins, les aspects de sécurité sont donc cruciaux pour évaluer la qualité du produit et faire en sorte que votre achat soit le plus informé possible. En ce sens, la première chose à faire est de vérifier si le modèle qui vous intéresse possède une homologation délivrée par le ministère des Transports et répond aux exigences de la spécification européenne ECE/UN 22-05. Les détails de l’homologation se trouvent sur l’étiquette dont tous les casques sont équipés conformément à la réglementation italienne et européenne. Ce dernier est généralement cousu sur la sangle et révèle les principales informations sur le modèle de casque choisi. Si un produit n’en a pas, cela signifie que le casque en question ne répond pas aux normes.

Analysons maintenant ensemble les éléments qui composent cette véritable carte d’identité du casque. Tout d’abord, vous trouverez un numéro qui indique le pays dans lequel l’homologation de type a été effectuée. Les modèles commercialisés en Italie portent l’acronyme E3, où E établit la possibilité d’utiliser le produit dans les pays appartenant à l’Union européenne, et le 3 indique qu’il a été approuvé en Italie. L’étiquette ci-dessous indique un numéro de série : les deux premiers chiffres représentent la version de la directive européenne, tandis que les autres concernent l’homologation du modèle spécifique. Une autre lettre finale sert à indiquer le niveau de protection offert par le modèle (l’élément discriminant est le protège-menton) et donc le type auquel il appartient. Ce sont les types de casques que vous pouvez trouver sur le marché :

  • J : casques ouverts de type jet ou demi-jet (sans protège-menton) ;
  • NP : casques avec protège-menton non protecteur, amovibles ou inclinables ;
  • P : casques avec protège-menton (modèles intégraux) ;
  • P-J : casques avec protège-menton pouvant être ouverts ou fermés (modèles modulaires).
  • Le dernier chiffre de l’étiquette indique le numéro de série du casque, c’est-à-dire le code d’identification du produit spécifique.

Confort

Une fois que vous avez vérifié qu’un casque est conforme aux normes de sécurité en vigueur, vous pouvez commencer à évaluer d’autres facteurs suffisamment importants pour choisir celui qui convient le mieux à vos besoins et à vos goûts. Le confort est certainement un aspect assez important, car il a une influence significative sur la capacité à conduire avec concentration. Il y a donc un certain nombre d’éléments qui doivent être soigneusement pris en considération avant de faire un achat.

Taille

Tout d’abord, surtout si vous n’avez jamais acheté un casque, vous devez comprendre quelle est votre taille. La taille doit être adaptée à la taille de la tête pour assurer non seulement un ajustement parfait (le casque ne doit pas bouger lorsqu’il est porté), mais aussi une sécurité totale pendant la conduite. Pour connaître votre taille, il suffit de mesurer la circonférence en centimètres de votre tête. Par exemple, la taille S correspond à 55/56 centimètres de circonférence, tandis que la taille XL correspond à 61/62 centimètres.

Poids

Le poids doit également être considéré comme l’un des facteurs décisifs dans le choix d’un casque de moto. La raison en est très simple : un modèle excessivement lourd rendra la conduite plus inconfortable et en particulier la capacité de déplacer la tête à gauche et à droite, mais il affectera aussi le point de vue physique, portant une charge excessive sur le cou et affectant négativement la santé. Rarement les casques demi-jet pèsent plus de 1 kg : c’est une référence supplémentaire pour comprendre si le modèle qui vous intéresse peut être optimal en termes de confort ou peut être inconfortable parce qu’il est trop lourd.

Rembourrage intérieur

Le matériau et la forme du rembourrage intérieur du casque sont des éléments importants parce qu’ils affectent directement le confort et l’ajustement – la façon dont le modèle s’adapte à la tête du pilote. La taille et l’ajustement sont deux choses différentes : si la première ne détermine que la taille idéale par rapport à la circonférence, la seconde dépend aussi de la forme de la tête. Par exemple, l’espace entre les oreilles et le rembourrage peut affecter le confort. De même, un casque avec une doublure intérieure trop légère peut être un peu plus large que nécessaire et inconfortable à porter en raison du contact de la tête avec la partie rigide.

De nombreux modèles vous permettent également d’enlever le rembourrage intérieur et de le laver si nécessaire. C’est une excellente caractéristique, surtout pendant les mois d’été, lorsque la chaleur a tendance à transpirer davantage et à salir l’intérieur du casque. Une bonne qualité du rembourrage est qu’il est fait de matériel antibactérien, de sorte que le casque, avec un entretien fréquent, peut être maintenu dans des conditions hygiéniques optimales.

Autres aspects à considérer lors du choix d’un casque de moto

Sangle

La plupart des casques que vous pouvez trouver sur le marché sont munis d’une sangle avec des clips à déclenchement rapide. Ce type de clip, également appelé fermeture micrométrique, est utile pour retirer rapidement le casque lorsque vous descendez du vélo. Le matériau de la sangle, en revanche, est important car, puisqu’il doit entrer en contact avec la peau, il doit être souple et ne pas causer d’inconfort. Un bracelet tissé rembourré ou délicat est généralement préférable à un bracelet tissé rugueux ou plutôt fin. Bien que cela ne semble pas être un détail important, pour choisir le casque idéal, vous devriez également regarder cet élément.

Visière

La visière est un autre élément qui affecte la fonctionnalité et la sécurité du casque. Contrairement aux casques intégraux, qui ont une visière fixe, les modèles demi-jet sont généralement équipés d’une visière inclinable transparente. Cela vous permet de choisir de porter un casque avec ou sans visière, selon la situation de conduite. Par exemple, dans la circulation urbaine, en particulier en été, vous pouvez vous déplacer sans problèmes avec la visière relevée, tandis que dans les rues ou sur l’autoroute sera nécessaire pour l’abaisser pour réparer le visage des débris ou des insectes. La plupart des visières sont également résistantes aux rayures pour éviter qu’elles ne se détériorent, ce qui rend plus difficile la vue en conduisant.

Design et couleurs

Le casque est un accessoire obligatoire pour la conduite de votre moto, mais il ne peut pas avoir des caractéristiques esthétiques qui le rendent spécial. Certaines marques offrent une gamme plus ou moins large de couleurs ou de dessins pour répondre aux préférences des acheteurs. Lors du choix d’un modèle spécifique, le design du casque peut également être pris en considération, de sorte que le produit peut être combiné au mieux avec le type de moto que vous possédez mais aussi avec vos goûts personnels.

Les matériaux sont-ils importants ?

Lors du choix d’un casque demi-jet adapté à vos besoins, les matériaux sont un aspect extrêmement important. C’est aussi grâce à la qualité des matériaux qu’un casque peut obtenir une homologation et donc être conforme pour la circulation en Europe. Nous pouvons donc avoir une première garantie de leur qualité du fait que le modèle est effectivement certifié. Bien sûr, cependant, les casques ne sont pas tous faits du même matériau, ce qui peut affecter de manière significative leur résistance aux chocs et l’usure du poids, ce que nous avons vu est l’un des facteurs à évaluer lorsque vous voulez en acheter un. Sur le marché, vous pouvez trouver des casques avec des coquilles en différents matériaux tels que le polycarbonate, la fibre de carbone, la fibre de verre et la résine plastique. Le meilleur rapport poids/résistance est actuellement offert par les casques en fibre de carbone, tandis que les modèles en fibre de verre et en résine plastique sont plus lourds et moins fiables en termes de résistance aux chocs.

La marque est-elle importante ?

Pour choisir le casque demi-jet idéal, la marque n’est pas un facteur déterminant. Comme nous l’avons dit plusieurs fois (mais il est bon de se rappeler encore une fois), l’élément clé pour évaluer la fiabilité d’un casque en termes de sécurité est l’étiquette. Si le casque a été dûment approuvé, il doit avoir des abréviations spécifiques (voir ci-dessus dans la section « approbation du casque »). Cela signifie que l’entreprise qui l’a produit a satisfait aux critères de qualité nécessaires pour le rendre sûr et a utilisé des matériaux résistants. C’est pourquoi nous vous conseillons d’évaluer ces aspects en premier lieu et de choisir votre casque en fonction d’une appréciation du design et de la couleur.

Le prix est-il important ?

Le facteur prix peut être suffisamment important pour choisir un casque demi-jet sûr et confortable. Vous devez toujours garder à l’esprit que, puisque vous parlez d’un accessoire décisif pour votre sécurité et votre confort de conduite, il est préférable de ne pas s’inquiéter aux dépens et d’acheter un modèle avec de bonnes caractéristiques structurelles. D’une manière générale, vous pouvez aussi acheter un bon casque demi-jet pour un prix compris entre 30 et 50 euros. Les principales différences entre les casques appartenant à différentes gammes de prix concernent principalement le type de matériau utilisé pour fabriquer la coque extérieure, le design et l’aérodynamique, ainsi que les designs et les couleurs qui les caractérisent. Les produits en fibre de carbone appartiennent généralement à une gamme moyenne-haute, tandis que ceux en fibre de verre ou en résine plastique, qui, comme nous l’avons vu, sont moins résistants aux chocs et plus lourds, se situent très probablement dans la gamme des prix moyens et bas.

Publié dans : moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *